C'est la position donnée ce mercredi à la presse, à Kinshasa. Cette structure de la société civile estime que la démarche proposée par le gouvernement de renvoyer à plus tard ces scrutins, risque de régresser le processus démocratique en RDC. D'après Sylvain Lumu, secrétaire exécutif de la Ligue des électeurs, seule l'organisation des élections donne la possibilité au peuple de participer à la gestion de la chose publique. Lui priver ce droit serait une tentative malheureuse, a-t-il ajouté. Sylvain Lumu au micro d'Isabelle Moengo.

écouter le son